Les médiathèques du réseau situées à Villiers-le-Bel sont la médiathèque Erik Orsenna et la médiathèque Aimé Césaire.

[Médiathèque Intecommunale Aimé Césaire]

FERMTEURE EXCEPTIONNELLE

La médiathèque Aimé Césaire sera exceptionnellement fermée du mardi 9 au samedi 13 juillet inclus et le jeudi 15 août.

Inauguré le 20 septembre 2008, ce nouveau bâtiment met à disposition 15000 documents, imprimés et audiovisuels, et offre de nombreux services. Il rassemble sur un seul niveau plusieurs espaces :

(L’Espace Adulte)

Vous y trouverez :

  1. Des documentaires sur tous les sujets : informatique, nature, cuisine, histoire, géographie art, cinéma, médecine …

  2. Des ouvrages de fiction : romans, biographies, ouvrages de poésie, pièces de théâtre…

  3. Des livres en gros caractères

  4. Des romans plus particulièrement destinés aux adolescents, sélectionnés par les bibliothécaires

  5. Des séries complètes de bandes dessinées

HORAIRES

La médiathèque intercommunale Aimé Césaire est située à l'adresse suivante :

1 place Victor Hugo
95400 VILLIERS-LE-BEL

Tél : 01 39 90 80 39


La médiathèque intercommunale Aimé Césaire est ouverte aux horaires suivants :

Période scolaire et petites vacances :


Lundi : Fermé
Mardi : 14h30 - 20h00
Mercredi : 10h00 - 18h00
Jeudi : 14h30 - 18h00
Vendredi : 14h30 - 18h00
Samedi : 10h00 - 12h30 / 13h30 - 18h00

Juillet - Août :

Lundi : fermé
Mardi : 13h30 - 18h00
Mercredi : 10h00 - 12h30 / 13h30 - 18h00
Jeudi : 13h30 - 18h00
Vendredi : Fermé
Samedi : 10h00 - 12h30 / 13h30 - 17h00

[L’Espace Multimédia]

3 postes informatiques, ouverts sur internet sont accessibles selon les modalités précisées par la charte internet de la médiathèque que vous pouvez télécharger en cliquant ICI.

2 postes informatiques permettent de consulter le catalogue de la médiathèque ainsi que celui des autres médiathèques du réseau.


(L’Espace Jeunesse)

Cet espace chaleureux et coloré, aménagé avec du mobilier spécifique pour les enfants (petits bacs, tapis, chauffeuses) rassemble des collections de livres pour la jeunesse. Imagiers, albums, contes pour les plus jeunes mais aussi des romans pour ceux et celles qui commencent à lire tout seul, des documentaires adaptés à chaque âge qui permettent de répondre aux nombreuses questions des petits comme des grands et bien sûr des dictionnaires et des encyclopédies pour faciliter les travaux de recherches documentaires.


[La Salle d' Animation]

Vous pourrez découvrir dans cette salle tout au long de la programmation culturelle des médiathèques de Roissy Pays de France des expositions sur des thèmes variés. Vous pourrez également assister à des rencontres (écrivains, conteurs, musiciens), participer à des ateliers ou écouter des conférences.


(L’Espace DVD / CD)

Des DVD pour le public adulte et jeunesse vous sont proposés: films français et étrangers (VO ou VF) films d’aventure, policiers, grands classiques, cinéma documentaire, spectacles musicaux ou d’humoristes, cinéma d’art et essai, et bien sûr cinéma d’animation. Vous trouverez également un dépôt de CD provenant de l'Espace Musique Mel Bonis.


[Le Kiosque]

Dans chaque espace adulte et jeunesse, vous pourrez consulter sur place les derniers numéros des revues et emprunter les numéros précédents.


[Photocopies et impressions]

1 copieur est à votre disposition et vous pourrez également à partir des postes internet réaliser vos impressions.

(Horaires...)

La médiathèque Aimé Césaire vous accueille aux horaires suivants :

Période scolaire et petites vacances :

Mardi : de 14h30 à 20h
Mercredi : de 10h à 18h
Jeudi : de 14h30 à 18h
Vendredi : de 14h30 à 18h
Samedi : de 10h à 12h30 et de 13h30 à 18h

Juillet - Août

Mardi : de 13h30 à 18h
Mercredi : de 10h à 12h30 et de 13h30 à 18h
Jeudi : de 13h30 à 18h
Vendredi : Fermé
Samedi : de 10h à 12h30 et de 13h30 à 17h

[Accès...]

médiathèque Intercommunale Aimé Césaire
1 Place Victor Hugo
95400 Villiers-le-Bel
Téléphone : 01.39.90.80.39

Comment s'y rendre :

Bus : Ligne 268 arrêt "Victor Hugo" et ligne 270 arrêt "La Poste".

(Photos médiathèque)

<< Précédent Lecture > Stop Suivant >>

[Aimé Césaire]

Né le 26 juin 1913 dans une famille nombreuse de Basse Pointe, commune du Nord-Est de la Martinique, Aimé Césaire est un brillant élève du lycée Schoelcher de Fort-de-France, puis il intègre le lycée Louis le grand en tant que boursier du gouvernement français, à Paris où il rencontre Léopold Sédar Senghor.

En 1934, Césaire fonde avec d’autres étudiants Antillo-guyanais et Africains, le journal l’Etudiant noir.

C’est dans cette revue qu’apparait pour la première fois le concept de « Nègritude » forgé par Césaire en réaction à l’oppression culturelle du colonialisme français.

Ayant réussi en 1935 le concours d'entrée à l'École normale supérieure, Césaire commence à y écrire le Cahier d'un retour au pays natal qu'il achèvera en 1938. En 1937 il épouse une étudiante martiniquaise, Suzanne Roussi, et rentre en Martinique en 1939, pour enseigner, tout comme son épouse, au lycée Schœlcher.

La seconde Guerre mondiale voit l’instauration sur l’île d’un régime répressif. La situation martiniquaise à la fin des années 1930 est celle d'un pays en proie à une aliénation culturelle profonde, les élites privilégiant avant tout les références arrivant de la France, métropole coloniale.

C'est en réaction contre cette situation que le couple Césaire, épaulé par d'autres intellectuels martiniquais, fonde en 1941 la revue Tropiques. Dans le contexte difficile du blocus de La Martinique par les Etats-Unis la censure vise directement la revue Tropiques, qui paraîtra, avec difficulté, jusqu’en 1943.

En 1944, André Breton préface « Les Armes miraculeuses » ce qui marque le ralliement de Césaire au surréalisme. La guerre finie, le poète, soutenu par l’élite communiste se présente à la mairie de Fort-de-France où il est élu en 1945.

Il devient député de la Martinique l’année suivante. Dès lors il poursuit une carrière parallèle d’homme de lettres et d’homme politique. En 1956 il quitte le Parti Communiste et crée le Parti Politique Martiniquais.

Il s’oriente vers le théâtre (La Tragédie du roi Christophe-1963, Une saison au Congo-1966.) tout en continuant sa riche œuvre poétique. Il s’éteint à Fort-de-France le 17 avril 2008.